• Bolz Tracks
  • La Playlist de
  • Page Facebook
Fév21

Interview Parlez-Vous Anglais ?

Categories // Interviews

Rencontre avec Franz Matthews

Interview Parlez-Vous Anglais ?

Par Benjamin Lépine

Une fois n'est pas coutume, je n'ai pas rencontré physiquement Franz Matthews mais via Skype. D'abord projet solo, Parlez-Vous Anglais ? est devenu un groupe qui s'apprête à sortir un nouvel EP très attendu intitulé "Dancing on the Other Side" annoncé pour le 19 mars. Le premier extrait, "Last Paradise On Earth", a été l'occasion pour le groupe de tourner son premier clip, réalisé par Damien Stein.

Voir le clip de "Last Paradise On Earth"

 

Comment est né le projet ?

J’avais commencé à faire des petits morceaux chez moi sans penser que ça prendrait la forme d’un groupe, j’ai sorti un premier EP, entre-temps j’ai rencontré Anthony de FTW qui avait écouté les morceaux et m’avait encouragé à en faire d’autres. Une fois que j’en ai fait cinq on a fait un EP chez lui. A ce moment-là je voulais pas faire un projet solo, je voulais quand même faire quelque chose avec un groupe. On a donc commencé à jouer avec une petite formation, on a fait quelques concerts et à l’issue de ça on a très vite été repérés par SFR Jeunes Talents pour faire un concert au Printemps de Bourges, ce qui était plutôt cool pour un début. C’est là que le groupe s’est vraiment constitué. On a répété pendant six semaines pour faire cette date, c’était pas notre meilleur concert mais c’était le premier avec tout le monde. Ensuite on a fait un deuxième EP qui s’appelait "Sunglasses & Shirts" qu’on a plus travaillé en studio, beaucoup moins en home-studio puis on a fait beaucoup de dates, surtout en région parisienne. On a aussi joué en Angleterre, à Berlin aussi. Entre le deuxième et le troisième EP, je suis parti vivre à Berlin, on a continué avec le groupe, on a décidé de sortir un nouvel EP en tentant de tout reprendre à zéro.

Tu es passé par des styles de musiques assez différents comme le métal…

J'ai toujours essayé d’être ouvert à toutes les musiques. Quand j’étais gamin je détestais tout ce qui était boîtes à rythmes et musiques électroniques,  c’était le mal pour moi ! Et puis au fur et à mesure, je me suis rendu compte qu’il y avait des boîtes à rythmes qui sonnaient bien. Progressivement ça a grandi en moi et ça a pris beaucoup d’importance. Aujourd’hui j’écoute vraiment de tout, du classique à des trucs plus bourrins. J’ai un peu arrêté le métal et le métal progressif qui est mon guilty pleasure d’avant.

Comment écris-tu les chansons ? Le texte vient en premier…?

Non, le texte vient toujours à la fin, on commence toujours par la musique, de manière très simple on démarre avec un beat de batterie, on essaye de trouver des riffs au synthé ou à la guitare, c’est souvent ça qui va déterminer où on va aller. En fait c’est la musique qui va m’inspirer le texte.

Tu écris les textes et les musiques tout seul ?

Non, j’écris les textes et les mélodies tout seul mais toute la partie musique est faite principalement par Julien, batteur et ingé son du groupe, et moi. Hamza vient nous prêter main forte de temps en temps, ça dépend des morceaux.

C’est donc un vrai travail de groupe ?

Maintenant oui, c’est pour ça que le troisième EP est un renouveau, les deux premiers étaient faits uniquement par moi et pour le troisième on a vraiment essayé de fonctionner en mode groupe.

D’où vient le nom du groupe ?

Ca interpelle pas mal de gens, il a d’ailleurs été choisi pour cette raison. Je cherchais un nom de groupe un peu original et je suis tombé sur ce truc là et ça m’a fait marrer. J’ai regardé si le nom de domaine était disponible et il l’était. Ca aide !

Le projet après le prochain EP ce sera l’album ?

En fait on était partis sur un album l’année dernière quand on a commencé notre phase de compositions, on a bossé une dizaine de titres. Mais comme on manquait encore de structure pour nous accompagner, on s’est dit qu’on allait ressortir d’abord un nouvel EP et faire les choses dans l’ordre. Sortir quatre morceaux qui vont bien ensemble et dans un deuxième temps peut-être un album, mais pour l’instant on va continuer et quand on sera satisfait et qu’on aura quelque chose de cohérent du début à la fin on sortira un album.

Et là scène ?

Là par contre on est carrément chauds pour jouer, on a un concert à venir au Badaboum, le 21 mars, ce sera notre release party, puis au Festival Agla’Scènes, on va aussi faire une release party à Berlin et on a encore des dates en gestation.

Quelles sont les musiques que vous écoutez ?

Des choses très différentes, Hamza est très orienté Soul Funk, c’est de là qu’il vient et son style de jeu à la guitare s’en ressent sur scène. Avec Julien on écoute vraiment de tout, on essaye de manger le plus de choses possibles pour pouvoir en ressortir après dans nos prods.

 

Parlez-vous anglais ? en concert : le 21 mars au Badadoum (Paris 11e), le 22 mars au Festival Agla'Scènes (Bretigny Sur Orge), le 28 mars au Kaffee Burger (Berlin).

 

Commentaires (0)

Commenter

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire Optional login below.

A l'antenne